Institut

L’ INPP est un Etablissement publique de l’Etat Congolais, spécialisé en organisation et en système d’information qui propose des compétences en termes de services (conseil, assistance, étude) et en termes de formation auprès des personnes dans l’emploi, des cadres, des agents et des personnes sans emploi, mais aussi des publics vulnérables.

Ses priorités visent le développement du capital humain en RD Congo, par une offre de formation (continue, qualifiante) en adéquation avec les réalités du marché d’emploi.

Il dispose des 39 Centres de formation disséminés à travers tous les territoires, provinces du pays, et dispose des formateurs qualifiées ayant subi les renforcements des capacités en plusieurs domaines en vue de répondre aux besoins d’aujourd’hui et demain de la population et des entreprises.

  • Collaborer à la promotion, à la création et à la mise en application des moyens existants ou nouveaux, nécessaires pour la qualification professionnelle de la population active de la République Démocratique du Congo ;
  • Assurer le perfectionnement, l’employabilité, l’amélioration des compétences et la promotion professionnelle des travailleurs adultes, d’apprentis dans l’emploi, la préparation professionnelle des bénéficiaires d’une culture générale de base, l’adaptation professionnelle de ceux ayant reçu une formation technique ou professionnelle de type scolaire ;
  • Tenir constamment les moyens spécifiques de formation professionnelle à la disposition des entreprises, des services publics, de groupements de petites entreprises et des organisations de producteurs individuels;
  • Faciliter la conversion de la qualification professionnelle des travailleurs devant changer de profession ou de métier et la réadaptation professionnelle des travailleurs frappés d’incapacités professionnelles ;
  • Assister les Ministères ayant l’enseignement dans leurs attributions et coopérer avec eux pour assurer l’harmonisation entre l’enseignement dispensé et les exigences quantitatives et qualitatives de l’emploi, en tenant compte des tendances du marché de l’emploi et de l’économie en vue d’assurer l’employabilité optimale de la jeunesse congolaise ;
  • Rassembler et distribuer toutes les informations utiles sur l’offre de la formation par profession ;
  • Fournir les supports techniques pour l’élaboration et l’exécution de la politique nationale en matière de formation professionnelle ;
  • Créer et maintenir la coopération entre tous les organismes s’occupant de la formation technique et professionnelle pour l’établissement et la distribution de toutes les informations utiles sur les possibilités de formation pour chaque profession ;
  • Donner son avis au Ministère ayant dans ses attributions l’Emploi et Travail sur la durée et les programmes détaillés de la formation pour chaque profession ;
  • Proposer au Ministère ayant l’emploi et le travail dans ses attributions, la liste des professions pouvant donner lieu à l’apprentissage, la prolongation de la durée d’apprentissage ;
  • Certifier les compétences et le contrôle de la qualité et de l’efficacité de la formation donnée dans les centres de formation tant publics que privés ;
  • Contrôler les épreuves de capacités professionnelles à la fin de l’apprentissage, de la formation accélérée ou du perfectionnement ;
  • Assurer la formation des formateurs dans les centres de formation des entreprises et de donner l’avis technique avant tout agrément d’un centre de formation public ou privé ;
  • Assister le Ministère ayant l’emploi et le travail dans ses attributions, dans l’élaboration de la classification générale des emplois et la monographie des métiers.
  • La Tutelle de l’Etat est exercée par le Ministère de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale (Tutelle technique) et le Ministère du Portefeuille (Tutelle administrative).
  • Le Conseil d’Administration, de forme tripartite, est composé de représentants de l’Etat, des Employeurs et des Travailleurs. Il est l’organe suprême de l’Institut.
  • Par délégation, le Comité de Gestion assure la gestion courante de l’Institut.
  • Collège des Commissaires aux comptes.
  • La structure opérationnelle comprend :
  • La Direction Générale et les Services Centraux
  • Le département technique (direction des Etudes et Direction de l’Inspection et Qualité)
  • Le Département administratif et financier
  • Les Centres de formation et Entités autonomes (SFORCA et CFCTA)
  • Les Entités Provinciales (Directions Provinciales, Antennes et Bureaux de Liaison).
  • Le patrimoine de l’Institut est constitué :
    • de tous les biens, droits et obligations qui lui sont reconnus de droit ;
    • des équipements, matériels et autres biens acquis dans le cadre de l’exécution de sa mission.

Depuis plus d’une décennie, l’INPP enregistre des avancées significatives en termes de modernisation de ses infrastructures, équipements et de la pédagogie :

  • La Construction des nouveaux bâtiments et bien équipés à travers le territoire national (39 Centres);
  • Le renforcement des capacités en Formations des Formateurs, pour actualiser et réadapter les compétences selon la technologie ;
  • Les démarches pédagogiques modernisées et orientées (Démarches Métiers-Compétences, CUDBASS), comme nouvelles méthodes de formation aux métiers plaçant l’apprenant au centre de sa formation, et pour la diversification des filières des formations ;
  • Le suivi post-formation, comme dispositif efficace mis en place pour initier et soutenir l’esprit d’entreprendre aux stagiaires.
  • DOMAINE INDUSTRIEL
  • MANAGEMENT
  • TERTIAIRE
  • DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES
  • ENTREPRENEURIAT
  • TRANSPORT
  • AGRO-ALIMENTAIRES

Financières

  1. des subventions de l’Etat ;
  2. d’une cotisation mensuelle des employeurs proportionnellement à la somme mensuelle des salaires versés par eux à leur personnel au cours du mois précédent ;
  • des intérêts moratoires calculés sur les versements des cotisations ;
  1. des produits d’exploitation, notamment la fourniture du matériel, les travaux de classification des emplois, les tests d’orientation et de sélection professionnelle pour l’embauche, la délivrance des documents administratifs ;
  2. des apports des partenaires ;
  3. des emprunts, dons, legs et libéralités ;
  • toutes autres ressources attribuées à l’Institut par un texte légal ou réglementaire.

Humaines

  • L’INPP dispose d’un personnel qualifié et expérimenté, recyclé régulièrement par au travers des perfectionnements techniques, les actions conseils et la formation des formateurs.