Présentation

Créé le 29 juin 1964, l’Institut National de Préparation Professionnelle, INPP, a vu le jour au lendemain de l’accession de la République Démocratique du Congo (RDC) à l’indépendance en vue d’aider l’industrie nationale à résoudre les problèmes posés par les départs massifs de techniciens et cadres étrangers.

L’Institut National de Préparation Professionnelle, 'INPP', créé par l’Ordonnance-loi n° 206 du 29 juin 1964, est transformé en Etablissement public à caractère technique et social doté de la personnalité juridique et de l’autonomie administrative et financière en 2009. Il est placé sous la tutelle du Ministère de l'Emploi, du Travail et de la Prévoyance Sociale.

Objet social

L’Institut National de Préparation Professionnelle INPP a pour objet social la qualification professionnelle de la population active de la République Démocratique du Congo.

Ayant son siège social à Kinshasa sur la 6éme Rue Industrielle dans la commune de Limete, l'Institut National de Préparation Professionnelle n'est pas un centre de formation, mais plutot un établissement public ayant en son sein plusieurs centres de formations disséminés à travers tout le pays.

Mission

Collaborer à la promotion, à la création et à la mise en application des moyens existants ou nouveaux, nécessaires pour la qualification professionnelle de la population active ;

Assurer le perfectionnement, l’employabilité, l’amélioration des compétences professionnelles des demandeurs d’emploi;

- Tenir constamment les moyens spécifiques de formation professionnelle à la disposition des publics-cibles;

- Faciliter la conversion de la qualification professionnelle des travailleurs frappés d’incapacités professionnelles;

- Rassembler, distribuer toutes les informations utiles sur l’offre de la formation professionnelle ;

- Fournir les supports techniques pour l’élaboration et l’exécution de la politique nationale de formation professionnelle;

- Créer et maintenir la coopération entre tous les organismes s’occupant de la formation technique et professionnelle;

-Certifier les compétences , contrôler la qualité et l’efficacité de la formation donnée dans les Centres de formation publics ou privés;

-Contrôler les épreuves de capacités professionnelles à la fin de l’apprentissage , de la formation ou du perfectionnement;

- Assurer la formation des formateurs dans les Centres publics ou privés et donner l’avis technique pour tout agrément;

- Assister le Ministère de l’emploi et du travail dans l’élaboration de la classification générale des emplois et la monographie des métiers ;

- Proposer au Ministère de l’emploi et du travail la liste des professions pouvant donner lieu à l’apprentissage.

- Donner son avis au Ministère ayant dans ses attributions l’Emploi et Travail sur la durée et les programmes détaillés de la formation pour chaque profession.