L’INPP fait des Énergies renouvelables son cheval de bataille

Publié le 01-04-2019

C’est dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) particulièrement l’objectif qui stipule l’accès à l’énergie propre pour tous d’ici 2025 que l’INPP a organisé par le biais de son service des énergies renouvelables de la Direction provinciale de Kinshasa, une matinée scientifique dénommée « Je soutiens les énergies renouvelables de la RDC. » C’était le Jeudi 15 Mars 2019, dans la salle polyvalente SADAKO OGATA.

D’entrée de jeu, l’Administrateur Directeur Général de l’INPP, Monsieur Maurice TSHIKUYA KAYEMBE a procédé au lancement de la dite matinée en ces termes « l’utilisation des énergies renouvelables peut résoudre les fléaux de précarité de l’insuffisance d’électricité dans nos milieux selon l’évolution de la technologie. Le numéro un de l’INPP a de ce fait invité l’opinion réunie au cours de cette matinée, à réfléchir sur les mécanismes à mettre en place pour équiper et soutenir les petites et moyennes entreprises œuvrant dans les domaines des énergies renouvelables.

Les différents intervenants ont animé cette matinée.

Monsieur Idriss MUFUKA KUDIYE, Chef de Service des Energies Renouvelables a quant à lui expliqué particulièrement les stratégies de mise en œuvre de l’objectif de développement durable. Objectif qui met l’accent sur l’accès à l’énergie propre pour tous à l’horizon 2025. Il a de ce fait présenté deux stratégies dont le renforcement des capacités et l’apprentissage des métiers verts ; ainsi que la création d’un cadre unique pour la conception et orientation des microprojets des énergies renouvelables.

La société GOSHOP-VICTRON qui a pris part à cette matinée, a quant à elle présenté ses matériels photovoltaïques, dont il a venté la fiabilité, qui se justifie par la gestion, la programmation et la commande à distance, en utilisant des interfaces de gestion et d’autres supports de communication comme le téléphone portable.

Enfin, deux jeunes innovateurs, l’un Monsieur Cédric ONOYA et l’autre Monsieur Jonathan YOMBO TSHIYOYO ; ont présenté leurs technologies innovantes, le premier dont le produit est MAKALA BIO qui est une fabrication de charbon à partir des déchets biodégradables, qui permet de lutter contre la déforestation et la réduction de gaz à effet de serre ; le second, un groupe turbine-générateur comme cerveau moteur d’une microcentrale hydroélectrique qui est une innovation qui entre dans le cadre de la politique de décentralisation énergétique et la précarité qui rongent notre pays.

Signalons que différentes recommandations ressortent de cette dernière rencontre, entre autres l’organisation imminente une autre matinée scientifique des Energies Renouvelables, et leur prolongement aux autres Entités de l’INPP, la création d’une structure regroupant tous les professionnels dans le domaine des Energies Renouvelables ; la mobilisation des partenaires du secteur de l’énergie pour le développement de la RDC, accompagnement de l’État Congolais à l’INPP dans le domaines des Énergies Renouvelables à travers le Ministères de l’énergie .

KAJA Carine