Formation et entrepreneuriat : Bernard BANDIMISA un modèle de réussite pour le jeune stagiaire de l’INPP!

Publié le 15-05-2018

« Je me suis marié, acheté une tour mécanique grâce à la formation en ajustage et tournage que j’ai suivie à L’INPP » témoigne un ancien stagiaire.

Avec son air juvénile, .Bernard BANDIMISA la trentaine révolue, papa de deux enfants, est connu dans le petit marché du rail, sur la douzième rue Limeté Industriel comme un spécialiste en ajustage et tournage.

« Il y a de cela neuf ans, j’étais commissionnaire dans un atelier d’ajustage, situé à proximité de chez moi. Mon rôle consistait à trouver des clients pour le maître-ajusteur propriétaire dudit atelier, mais malheureusement ce dernier, animé de mauvaise foi, n’avait pas respecté notre contrat. Déçu par cette situation, j’ai décidé d’apprendre l’ajustage et le tournage à L’INPP, afin de devenir autonome. Grâce à la formation reçue à L’INPP et une expérience acquise au cours d’un stage professionnel de deux mois, dans un atelier en ajustage et tournage à Kingabwa dans la commune de Limeté ; je fus capable de bâtir mon empire. J’ai débuté mon aventure en solo, armé de courage et de beaucoup de patience. Et quelques mois plus tard, j’avais à ma disposition des apprentis stagiaires, car il avait fallu réaliser d’avantage des portes métalliques, des fenêtres, des moulins, des hachoirs à viande et à légumes, etc...» raconte cet ancien stagiaire de L'INPP.

D’après M.BANDIMISA, son métier lui a permis de s’affirmer dans le milieu des ajusteurs de Kinshasa et l'a également aidé à améliorer son niveau de vie. «Je suis souvent sollicité par mes collègues de métier dans l’écriture des devis et également dans la proposition des motifs à réaliser ; deux atouts majeurs que j’ai hérité exceptionnellement de ma formation à L’INPP. Grâce à mon travail; je possède à ce jour une tour mécanique, grâce à laquelle j’avais pu me marier avec l’argent obtenu de cet engin. Aujourd’hui encore je suis capable de prendre en charge ma famille sans difficulté. » fait-il remarquer.

Il faut dire que le jeune ajusteur de ‘‘LIMETE 12ème rue industrielle’’, comme il aime se décrire, est expérimenté et plein d’avenir. Actuellement, il est à son tour maître-ajusteur, chef de six apprentis et d'une vingtaine des stagiaires. Il a comme projet d’avenir l’apprentissage des « structure métalliques ».


Suivez-nous sur

Souscrire à la Newsletter

Powered by Konnect SAS