Genre en formation professionnelle : Pauline LEMA NLANDU, une femme unique, formatrice en Electricité automobile à l'INPP.

Publié le 03-04-2018

Résoudre les inégalités, les disparités Homme-Femme et également féminiser les filières de formation, telles sont les préoccupations premières de l’INPP ces derniers jours pour opérationnaliser la dimension Genre et la Prise en charge des personnes vulnérables, cela en vue d’une formation inclusive. Désormais, l’INPP en élaborant ses programmes de formation tiendra compte de ces aspects. Découvrons donc à cet effet Mme Pauline LEMA NLANDU, Femme-formatrice en Electricité Automobile. Un métier jadis destiné uniquement aux hommes.

Pauline LEMA NLANDU, la cinquantaine révolue, dispense la formation d’Electricité Automobile, spécifiquement les pratiques. Elle répare également les véhicules.

« J’ai suivi une formation en Electricité Automobile à l’Institut National de Préparation Professionnelle en 2002. Après un stage professionnel de 3 ans dans un garage de Kinshasa, j’ai vite été retenue comme stagiaire à l’INPP au service Motorisation, et cela grâce à mon assiduité », reconnait-elle.

Ayant relevé la tête dans un métier jadis attribué aux hommes, Pauline n’a cessé par son travail de forcer l’admiration de ses concitoyens.

Après dix années, les anecdotes s’accumulent pour l’électricienne automobile : « Je me souviens encore d’un monsieur qui m’a confié la réparation de l’électricité de son véhicule par défi car ceci étant déjà passé entre les mains de deux électriciens masculins sans succès. Ou encore pour une jeune dame qui était venue s’inscrire en coupe et couture mais qui a changé d’avis pour s’inscrire en électricité automobile».

Etant acteurs du développement, homme et femme sont appelés à s’inscrire dans des formations qu’organise l’INPP, sans complexe ni discrimination.