L’INPP Kasaï-Oriental doté d’un nouveau bâtiment ultramoderne pour la formation d’une main-d’œuvre qualifiée locale.

Publié le 16-05-2019

 Coopération RD Congo-Japon

L’INPP Kasaï-Oriental doté d’un nouveau bâtiment ultramoderne

pour la formation d’une main-d’œuvre qualifiée locale.  

 

L’ADG Maurice Tshikuya Kayembe reste déterminé dans sa vision de doter tous les Centres de formation professionnelle de son Institut à travers le pays des nouvelles infrastructures de qualités en vue de mettre à disposition des entreprises une main-d’œuvre qualifiée. Raison pour laquelle, le Centre de formation de l’INPP Kasaï-Oriental, à Mbuji-Mayi, a désormais, une nouvelle adresse et doté d’un nouveau bâtiment ultramoderne, fruit de la coopération entre la RD Congo et le Gouvernement Japonais à travers les Fonds de contrepartie, mais aussi du partenariat entre l’INPP et la Banque Africaine de Développement (BAD).

Cet édifice imposant, d’une beauté splendide est situé précisément sur 74, Avenue Cathédrale, Quartier Bonzola, Commune de Dibindi en plein cœur de la ville diamantifère, Mbuji-Mayi. Il est composé de 3 grands complexes dont l’un construit en rez-de-chaussée et 3 niveaux abritant le bâtiment administratif ; deux autres complexes construits en Rez-de-chaussée et 1 niveau abritent les ateliers de pratiques, laboratoires d’expérimentation, des salles de formation et bureaux des formateurs. Un groupe électrogène de plus 250 KVA y est équipé pour faire face aux problèmes de délestage électrique. 

Les coûts de travaux de construction sont évalués à 3.330.936 USD de don du Gouvernement Japonais dans le cadre des Fonds de contrepartie RDC-Japon ; et d’une aide non remboursable de la Banque Africaine de Développement (BAD) à l’Institut chiffrée à hauteur de 6.183.341, 19 USD, pour l’achat des matériels, équipements et autres biens et services des Bureaux et Ateliers de pratiques.

La remise officielle de cette nouvelle bâtisse aux autorités de l’INPP est intervenue lors de la cérémonie d’inauguration qui a été présidée le lundi 29 avril dernier, conjointement par leurs Excellences le Ministre d’Etat, Ministre du Travail, Emploi et Prévoyance Sociale, Lambert MATUKU MEMAS et l’Ambassadeur du Japon en RDC, Hiroshi Karube, qui ont procédé à la coupure du Ruban symbolique qui marque la mise en service dudit nouveau bâtiment. C’était en présence du Conseiller Politique du Chef de l’Etat Félix A. Tshisekedi ; du Représentant du Ministre d’Etat, Ministre du Plan ; du Gouverneur a.i. du Kasaï-Oriental ; du Représentant de la B.A.D ; du Conseil d’Administration et de l’ADG de l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe, l’artisan de la modernisation de l’INPP ; mais également des Représentants des Projets des missions onusiennes, des Entreprises, des Eglises ; des Cadres de direction et Agents de l’INPP.

Formations organisées

Bien entendu, les formations habituelles de l’INPP qualifiées de formation du « socle commun» continueront d’être dispensées pour les filières suivants dans ce bâtiment : Mécanique-générale, Mécanique auto, Bâtiment et génie civil, Froid-Climatisation, Electricité Industriel et du Bâtiment, Energies renouvelables, Automates Industrielles Programmables, Hydraulique et Pneumatique.

Par ailleurs, cette Province du Kasaï-Oriental qui est essentiellement minière et agricole, et la Minière de Bakwanga (MIBA), seule Société d’exploitation minière qui éprouve d’énormes difficultés pour sa relance, offre des opportunités pour développer d’autres formations spécifiques à la Province, comme : la Gemmologie, la Bijouterie, la Joaillerie, la Taille du diamant, Agroalimentaire… compléteront la liste des ateliers de formation.

Impact du bâtiment et formation professionnelle

L’INPP comme Partenaire privilégié du Gouvernement congolais, œuvre grâce à la formation professionnelle, son cheval de bataille, à améliorer les conditions de vie des populations du Kasaï-Oriental –surtout les jeunes-, à instaurer la paix sociale, à contribuer à l’insertion et réinsertion socioprofessionnelles en vue de l’émergence d’une classe moyenne capables de créer des PME et activités génératrices de revenus, facteurs potentiels du développement de la Province.

Ces nouveaux édifices de l’INPP Kasaï-Oriental, sont emblématiques de la volonté des Gouvernements Congolais et Japonais de soutenir et de valoriser la qualité de la formation professionnelle auprès des jeunes Kasaiens. Cette formation professionnelle doit jouer un rôle capital en tant qu’une arme de lutte contre les phénomènes de la milice « Kamuina Nsapu », des situations des suicides par les enfants-creuseurs artisanaux dans les mines de diamant, mais aussi comme outil de réinsertion socioprofessionnelle des jeunes. Ces nouveaux édifices de l’INPP de ladite Province ouvrent la ville de Mbuji-Mayi et d’autres coins à la modernité, de par sa beauté fascinante par rapport aux anciens bâtiments de la ville.